Rock Années 90 :

50 titres cultes des années 90 pour une ambiance musicale réussie.



Porté par une scène indépendante, particulièrement active et prolifique, le rock des années 90 semblait s’inscrire dans la continuité de celui des années 70.
Le public découvrait alors nombre de labels soucieux de propager une vision anticonformiste du monde, et qui n’était pas sans rappeler l’esprit du mouvement punk dans son essence. C’est ainsi, par exemple, que la ville de Seattle deviendra le berceau de la Musique Grunge grâce à la grande popularité grandissante de ses innombrables formations telles que Nirvana ou Soundgarden. En recyclant le rock de leurs aînés, les groupes anglais imposeront quant à eux une britpop qui se veut être une réaction face à la déferlante venue des États-Unis. Fort de toute cette énergie créative, ponctué par une actualité bouillante et toujours pleine de rebondissement, le grand public devenait également bien plus réceptif aux musiques “dures” comme le métal.
Nous vous avons concocté une sélection de 50 titres majeurs et qui devraient aboutir à la création sur mesure de la playlist Rock Année 90 de votre soirée! Notez bien qu’il ne s’agit pas à proprement parler d’un top 50 ou d’une quelconque énumération exhaustive sinon d’une base de travail qui se veut experte tout en demeurant accessible au plus grand nombre. Bonne (re)découverte!

playlist rock

Dernière mise à jour: 01/05/2021




A ► B

ACDC Thunderstruck

01

Après une traversée du désert toute relative dans les années 80, le plus cultissime des groupes de hard Rock sort enfin un album live. Nous sommes en 1990. La puissance des toms de Chris Slade et le riff diabolique d’un Angus Young à la limite de la saturation, introduisent ce qui restera encore aujourd’hui la matière première de bien des soirées rock’n’roll.

ALANIS MORISSETTE Ironic

02

Discrète icône du rock féminin, Alanis Morissette nous livrait en 1995 ce single mordant, et qui incarne parfaitement l’esprit des années 90. C’est à dire un rock alternatif, avec la touche grungy de circonstance, ainsi qu’une voix identifiable dès les premières notes.

BECK Loser

03


Beck donne l’image de ce type maladroit et chevelu qu’on croise au lycée. Celui qui grattouille dans le garage de ses vieux, bidouille des sons de manière purement occupationnelle à défaut de se préoccuper du bac à venir. Jusqu’au jour où 2 ou 3 idées l’incitent à enregistrer une aberration qui deviendra finalement un mythe du rock indé des années 90. Loser, c’est un peu ça (en romancé, bien sûr). Ce titre fut un tube majeur, tournant en boucle sur la FM, et qui dégage un tel sentiment de ‘je m’en-foutisme” que personne ne s’est risqué à imiter à ce jour. Et pour cause…Le génie, ça ne s’imite pas!

BLUR Song 2

04

L’hymne grunge des stades du monde entier, curieusement proche du “Smell Like Teen Spirit” de Nirvana, mais qui ne fut pourtant destiné figurer sur aucun album du groupe. Ce dernier prétend d’ailleurs que “Song 2” correspondait juste à un titre donné pour identifier la démo. Seulement, un titre de 2 minutes et 2 secondes, deuxième single d’un album éponyme sur lequel il est tracklisté en seconde position, peut laisser plus que dubitatif…




C ► E

CAKE The Distance

05

Cake, c’est une signature sonore identifiable dès les premières notes. Nous aurions pu vous rappeller au bon souvenir de sa mythique version de “I Will Survive”, qui accompagna la victoire des footballeurs francais à la Coupe du Monde… Mais nous lui avons préféré un titre plus rebel, au riff cru, et à la qualité bien supérieure.

COUNTING CROWES Mr. Jones

06


L’histoire de The Counting Crowes ressemble à celle de bien des groupes rock des années 90. C’est à dire celle d’une carrière se résumant à une chanson. La voix plaintive du chanteur (Adam Duritz) nous plonge ici dans une ambiance légèrement mélancolique, voire dépressive, mais rythmée par un rock mélodique qui a fait de cette ballade, très américaine, l’une des plus plébiscitée des années 90.

CRASH TEST DUMMIES Mmm Mmm Mmm Mmm

07

Véritable emblème d’une époque, ce petit bijou de folk canadien repose sur des arrangements subtils, capable de sublimer une interpretation d’une rare intensité mais aussi un refrain qui demeurera peut être à jamais le moins inspiré de l’histoire du rock.

EAGLE‐EYE CHERRY Save Tonight

08

En 1997, le frère de Neneh Cherry se révela au grand public en publiant ce titre très radiophonique. un succès planétaire, que nous retiendrons essentiellement pour son impact au cours de la décénnie.

EELS Novocaine for The Soul

09

Un titre incontournable des années 90, identifiable dès son intro confondant grésillements et mélodie enjouée de boîte à musique. Mais oubliez toute idée de dynamiser un dancefloor: ici on s’enfonce dans une noirceur, qui demeure malgré tout assez addictive à l’oreille.

ELASTICA Connection

10

On retiendra une belle énergie punk tout en restant pop, à classer entre Joan Jett et Blondie.

blur son 2

Rock Année 90

Rock Année 90


F ► G

FOO FIGHTERS This is a Call

11

Foo Fighters, c’est le projet de l’ancien batteur du groupe Nirvana reconverti en gratteux: Dave Grohl. Dave Grohl, c’est la rock-star qui rêvait d’en être, mais tout en restant cool et sobre. Pourtant, il occupait à lui seul une actualité musicale hallucinante à travers les innmobrables projets auxquels il collaborait dans les années 90. Une hyperactivité qui trahit la réalité d’un leader, qui sera à l’origine de ce tube imparable et qui inonda les ondes durant de longues mois.

FRANK BLACK Los Angeles

12

Du rock’n’roll classique, loin de l’esprit des Pixies dont Frank Black fut le leader quelques années plusu tôt. Mais un morceau terrifiblement efficace et marquant au cours de cette décénnie.

GARBAGE Stupid Girl

13

Garbage, qui, traduit de l’anglais signifie “ordure”, n’a jamais rien offert rien à jeter. De la pop incandescente, menée par une voix désanchantée, mais qui cristallise à elle seule la magie de son époque.

GRANT LEE BUFFALO Fuzzy

14

un glam rock acoustique, nonchalant et épuré, mais qui n’aura hélas pas suffit pour imposer cette fabuleuse formation sur la durée.

GREEN DAY Basket Case

15

Un titre marquant pour son époque, défouloir d’une génération perfusée de musique grunge en ayant pourtant rien apporté de majeur à l’esprit punk. Une simplicité ainsi qu’une spontanéité qui colle tellement à son époque, que quiconque qui aurait vécu cette dernière dans la force de l’âge, vous remerciera de lui avoir fait revivre en 3 minutes 30 le best of de sa vie d’amateur de rock.




H ► K

HANSON Mmm… Bop!

16

A Vrai dire, MMMBop n’est pas une pièce majeure selon nous, sinon une mélodie pop rock entrainante et très entendue à l’époque. Etant donné que vous l’aviez probablement oubliée, nous la citons içi tel un Post-it…

HOLE Violet

17

C’est ainsi que l’album de la veuve sortait quelques jours à peine après la mort de Kurt Cobain. Du grunge crasseux, éraillé, furieux mais ô combien troublant. Tout simplement sublime et très évocateur de son époque.

JOAN OSBORNE One of Us

18

Dans les années 90, la télé-réalité n’existait pas. Pourtant, nombre de chanteuses aussi ravissantes que talentueuses ont connu le succès, aussi bref soit-il. Joan Osborne, comme Sheril Crow ou Alanis Morssette, fait partie de celles là. Elle ne devaient la reconnaisance du public qu’à un talent laborieusemennt éprouvé dans les bars- concert ou les scènes étriqués, avant d’être repérée. Ici, la rockeuse americaine nous un livre un pop-rock proche du blues, particulièrement efficace, tout en abordant le thème controversé de la croyance en Dieu. Une prise de risque artistique que peu de maisons de disques valideraient aujourd’hui.

K’S CHOICE Not an Addict

19

Une voix atypique, rauque, aussi éraillée que chargé en émotion, et qui sillonnera le monde depuis Anvers (Belgique).

L ► N

LENNY KRAVITZ Are You Gonna Go My Way

20

Probablement le titre le plus emblématique made in 90’s. Une furie guitaristique qu’on aurait volontiers attribué à Jimi Hendrix s’il n’y avait ce riff improbable et qui donne davantage l’envie de danser que celle d’explorer les effets psychédeliques de drogue en tout genre. Lenny Kravitz définitivement au sommet de son art.

MEREDITH BROOKS Bitch

21

En 1997, Alanis Morissette faisait des émules. Cependant, ce titre qui tournait enormément sur la FM n’était pas vu d’un bon oeil par une maison de disques fébrile à la découverte des paroles…

METALLICA Enter Sandman

22

Il n’y a que dans les années 90 qu’un groupe comme Metallica, formé en 1981, pouvait saisir l’opportunité de devenir un poids lourd de l’industrie musicale. “Enter Sandman” est un monument du heavy métal car le grand public est alors au rendez vous. Ce qui reste probablement moins sûr aujourd’hui.

NADA SURF Popular

23

Le morceau phare d’un groupe qui représentait finalement bien la scène rock FM des années 90. Energique mais tout en retenue. On surfe alors dèja sur une vague post-punk.

NIRVANA Smells Like Teen Spirit

24


Une structure musicale d’une déconcertante simplicité, des paroles dont on ignore toujours si elles réellement portent un sens, et sans nul doute l’une des plus grandes chansons rock de tous les temps. Kurt Cobain reconnaitra que la géniale idée d’un couplet calme suivie d’un refrain puissant fut un clin d’œil au Pixies, groupe qu’il affectionnait particulièrement. Définitivement dans notre top 10 Rock Année 90.

NO DOUBT Don’t Speak

25

Don’t Speak est peut être un des plus grand succès rock de son époque. Gwen Stefani et ses accolytes nous proposait un rock ouvert, gentiment déjanté, avec une qualité rythmique indéniable. Mais de tout évidence, ils ne survivront pas à cette décennie bénie.

NOIR DÉSIR L’Homme pressé

26

Voici la chanson de l’année 1998 qui ne souffre effectivement d’aucune controverse. Tout est là, depuis l’énergie rock, l’esprit contestataire, jusque la “touche française” caractérisée ici par une plume ciselée. Définitivement dans notre top 10 Rock Année 90.


Lenny Kravitz are you gonna go my way

oasis wonderwall

noir desir l'homme préssé


O ► P

OASIS Wonderwall

27

Aucune playlist rock Année 90 ne pourrait se permettre d’occulter la discographie d’un groupe mancunien alors au firmament. Oasis, est devenu une référence absolue de la pop en empruntant à John Lenon une qualité mélodique si rare que les plus refractaires à l’anglais scolaire se souviennent autant de cette chanson qu’ils connaissent par coeur les paroles sans rien n’y comprendre.

OFFSPRING Self Esteem

28

Jusque 1994, The Offspring distillait un punk rock mélodique qui n’intéressait qu’un public d’initié. Le groupe sévissait depuis une dixaine d’années et serait probablement passé sous le feu des radars si l’explosion du Groupe Nirvana n’avait pas déclenchée la curiosité consommatrice d’ados pré-puberts. Quiqu’il en soit l’album “Smatch” fera les belles heures du label indé Epitath en se vendant à plus de 11 millions d’exemplaires. Un petit bijou inspiré, jovial et survitaminé, ne semblant contenir que des tubes. Le Offsprings des années 90, ce sont des riffs devenus mythiques, des lignes de basse dantesques, mais aussi des refrains hurlés qu’on reconnait dès les premières notes. Indispensable pour une playlist Rock Année 90.

PIXIES Where Is My Mind?

29

Attention: chef d’oeuvre ici! “Where is my Mind” est sans nul doute le plus gros succès du groupe. Néanmoins, dans un autre registre, nous aurions pû lui preférer le titre “Tame” qui est tout aussi efficace dans sa simplicité. Quoique nettement plus pêchu…

PJ HARVEY Down By The Water

30

La magie opère in media res avec la découverte d’une voix à peine réelle. La basse, lourde, nous plonge dans l’univers sombre de cette sirène que serait PJ Harvey. Mais cette froideur est vite nuancée par des violons fébriles. Un équilibre qui fait de cette pièce majeure du rock année 90, une oeuvre ausi torturée que majestueuse.

PLACEBO Nancy Boy

31

Clairement, Placebo a changé la donne quant à une scène rock dont le statut de roi était alors disputé entre Blur et Oasis. C’est un son, une energie sincère, mais aussi l’insolence d’un leader androgyne en la personne de Brian Molko. Groupe rock de référence des années 90, Placebo nous livre son magistrale Nancy Boy en 1996.

PRIMAL SCREAM Rocks

32

Sans être à son meilleur niveau, le groupe de Glasgow signera ce tube stonien et parfaitement taillé pour faire la fête. Un hit indé sorti chez le fameux label Creation en 1994.


Q ► S

R.E.M. Losing My Religion

33

Un morceau culte, identifiable à son riff mythique à la mandoline. Probablement le son FM le plus incontournable de toute playlist Rock Années 90 qui se respecte.

RADIOHEAD Creep

34


Voici le titre qui a propulsé, malgré lui, le quinquette d’Oxford vers la voie d’un succès planétaire. Loin des expérimentations sonores qui caractériseront ce groupe mythique par la suite, “Creep” est un titre assez léger, calme (avec quelques ruptures circonstanciées), et qui se structure autour de quatre accords. On y détecte d’ores et déjà la maitrise vocale de Thom Yorke qui vient nous narrer ici les tourments qu’il rencontre pour aborder une fille dont il est amoureux.

RAGE AGAINST THE MACHINE Killing in the Name

35


S’il doit être admis que le groupe Nirvana survolait l’actualité rock des années 90, Rage Against The Machine aura propablement livré l’hymne le plus mémorable de cette époque fort créative. Une énérgie semblait qui sortir des tripes. Un riff incroyable sur laquelle la voix aussi éraillé que malmenée de Zack de la Rocha exhortait l’auditeur à la sédition. Sorti en 1992, “Killing In the Name” fut la bombe néo-métal qui réconciliait rappeurs et métalleux. Les dix titres de l’album en question pourrait aisément alimenter cette playlist Rock Années 90!

RED HOT CHILI PEPPERS Under the Bridge

36


Succès majeur des Red Hot, cette ballade envoûtante évoque solitude de son chanteur Kiedis. Une confession intime et sombre, décrivant des liens d’amour, quasi mystique, avec la ville de Los Angeles, mais aussi une histoire ponctuée par l’usage abusive de drogues.

SKUNK ANANSIE Hedonism (Just Because You Feel Good)

37

Skunk Anansie est le groupe rock typique des années 90, c’est à dire alternatif, provocateur, mais parfaitement conscient de la réalité d’un marché. C’est ainsi que Skin et ses accolytes livreront aux radios, friandes de belles mélodies rock voire d’un refrain entêtant, ce single qui tournera en boucle dès sa sortie en 1996. Commercial, certes, mais de très bonne facture.

SOUNDGARDEN Black Hole Sun

38


Difficile, pour qui était adolescent en 1994, d’échapper à la vague grunge. Radios, TV, ainsi que presse musicale, surfaient sur la vague, en quête effrénée de riffs aussi entêtants que de refrains qui feront la renommée des Nirvana et autres Offsprings. De cette ambiance effervescente et mainstream, quatre rescapés de l’enfer viendront bousculer tous les archetypes en affolant les ondes avec leur musique sinistre, d’une noirceur désespérée. Il s’agit bien de Soundgarden. Quatre types venus de Seatle, toujours vêtus de noir, avares du moindre sourrire voire de toute expression… Et pourtant, leur ballade “Black Hole Sun”, portée par la fabuleuse voix de Chris Cornell ainsi qu’une exploration musicale plus lisse qu’à l’accoutumée, se maintiendra honorablement dans le top 50 aux côtés d’un “I like To Move It” ou du titre bien plus fédérateur comme “Je danse le Mia”.


SPIN DOCTORS Two Princes

39

Le groupe new-yorkais doit beaucoup à MTV et la diffusion en boucle de leur clip. Une fois dit, on reconnaitra une pop d’assez bonne qualité qui fait ici figure car elle cristallise bel et bien son époque .

SUPERGRASS Caught By The Fuzz

40

La nouvelle vague de l’école anglaise britpop dans toute sa splendeur. Son vintage, écriture classieuse, portés par de jeunes gars souriants et qui donnent l’impression d’être ces potes de lycée qui hypnotisent toutes les belles filles avec leurs “ouuuuhwahouuuuu” collés sur des accords que l’on critique mais qu’on aurait pourtant tant aimé inventer.

rage against the machine ratm - killing in the name Rock Année 90

Rock Année 90 red hot chili peppers under the bridge

noir desir l'homme préssé


T ► Z

THE BREEDERS Cannonball

41

Cannonball c’est la grâce des années 90, avec la géniale ligne de basse d’une Kim Deal qui venait d’achever l’aventure avec les Pixies. Un tube absolument majeur, donc, qui ne prend pas une rides malgré les années qui passent.

THE CONNELLS 74 75

42

Ce single sorti en 1993, est une ballade acoustique, décontractée, voire champêtre. Elle dénote avec une actualité musicale du moment bien plus pêchue. Les programmateurs radio plébiscitent alors ce qui semble être l’expression d’une nostalgie face au temps qui passe, tout en demeurant agréable à entendre. Le groupe, venu de Caroline du Nord, ne connaitre jamais d’autre succès.

THE CRANBERRIES Zombie

43

Produit en 1994, cette chanson engagée, aux paroles aussi claires que puissantes, est probablement le plus grand tube du groupe Nord-Irlandais. Zombie représente les années 90 dans toute leur splendeur.

THE VERVE Bittersweet Symphony

44


La Brit Pop, c’est l’insolence eighties, teintée d’une certaine nostalgie des années 60. C’est du moins ainsi que Richard Ashcroft et ses accolytes auraient pu résumer l’emblématique “Bittersweet Symphony”, qui n’est autre qu’une reprise, elle même reprise d’une version symphonique de “The Andrew Oldham Orchestra”, d’un titre des Rolling Stones sorti dans une certaine indifférence en 1965, et qui porte le nom de “The Last Time”… Ouf!
Si l’on outrepasse la question des royalties qui leur sont passés sous le nez pour le coup, les musiciens du grand Manchester ont particulièrement soigné leur copie. La chanson, de six minutes, est une perle vouée à faire monde honorable dans la grande histoire du rock. Quant au clip video, il trahit le plus grand bien que l’on puisse penser du leader charismatique du groupe, qui semble marcher dans les rues de New-York sans autre but que celui de bousculer toutes celles et ceux qui empiètent sur son espace.

THE PRESIDENTS OF THE UNITED STATES OF AMERICA Lump

45

Un titre génial de fraicheur et de spontaneité.
Voici des potes pleins de joie de vivre et d’auto-dérision, qui s’amusent à la gratte comme des momes et qui nous emmène avec légèreté dans un délire aux antipodes d’une école de Seatlle alors au firmament du rock grunge.

THE SMASHING PUMPKINS Bullet With Butterfly Wings

46

 

“Bullet With Butterfly Wings”, c’est le rouleau compresseur qui dynamite, en 1995, tous les prétendants à la succession du génie nirvanesque. Le décor est vite posé. Basse glauque et menaçante, batterie d’abord hantée par le chant lugubre d’un Billy Corgan et qui au fil des minutes nous liberera sous un déluge de guitares particulièrement éfficaces. Une pièce majeure pour toute playlist Rock Années 90.


THERAPY Diane

47

Les connaisseurs bouderont cette reprise, peut-etre loin de tenir la comparaison avec la création originale de Husker Dü dans les années 80. Oui, mais seulement, les années 90 furent plus sensibles à l’ajout d’un simple violoncelle. N’en témoignent que les chiffres…

TRIPPING DAISY I Got a Girl

48

Les rockers maudits de Dallas nous livraient, en 1995, cette chanson aux aspects quelque peu simplets, voire naifs, et qui occultait un répertoire au potentiel pourtant plus qu’encourageant. La mort de son leader, suite à une overdose d’héroine en 1999, limitera leur parcours à ce succès radiophonique que nous retenons tant nous savons que vous serez ravis de vous le remémorer.


UGLY KID JOE Everything Abbout You

49

A vrai dire, ce morceau résume à lui tout seul la l’état d’esprit qui a fomenté ce quintette californien. Il y est question de rock’n’roll, de ferveur, le tout sans jamais se prendre vraiment au serieux. Et ça fait du bien, parfois…

WEEZER Island in the Sun

50


Quoi qu’il en soit, et dans ce style punk powerpop sur lequel il règne en maître, Weezer remplit son contrat et se paye même le luxe de sortir un succès planétaire avec ce “Island In The Sun”***.





Playlist Rock Année 90: La sélection de Quel-DJ

A voir également:

Tubes festifs des Années 90 (généraliste)
Le meilleur du rock pour faire la fête
50 titres Rocks majeurs des années 2000
La playlist Rock des années 80 de Quel-DJ
Les Slows incontournables des Années 90


Playlist Rock Année 90