Playlist Hip Hop:

50 classics pour votre playlist festive (1990 ► 2020).


Q-DJ est heureux vous présenter sa playlist Hip Hop US.

Les années 90 marquent clairement l’explosion d’une musique Hip Hop, qui s’inscrit alors parmi les genres musicaux les plus vendeurs dans le monde.
Malgré la reconnaissance des critiques musicaux les plus acerbes, le rap américain demeure un art de rue et le revendique.
Le Hip-hop des années 2000 s’inscrit dans la continuité de celui des années 90. Sa popularité ne cesse de s’accroître. Objectivement, il est arrivé à une certaine maturité. Peu étonnant donc qu’il cherche à se mêler à la musique pop afin d’adoucir son discours voire d’élargir encore son auditoire. Malgré cela, les nouvelles générations ne cessent d’exprimer leur créativité à travers une scène alternative foisonnante, et la création de nombreux sous-genres.
Notez bien qu’il ne s’agit pas à proprement parler d’un top 50 ou d’une quelconque énumération exhaustive, sinon d’une base de travail qui se veut experte tout en demeurant accessible au plus grand nombre.
Il ne nous reste plus qu’a vous souhaitez une bonne (re)visite des classiques à connaître absolument, en espérant que nous aurons pu vous assister de manière précieuse dans l’organisation de votre évènement!


playlist hip hop 2000

Dernière mise à jour: 06/12/22



2 PAC Hit ‘Em Up

01

Marqué par une guerre fratricide East Coast/ West Coast, le gangsta rap US des années 90 aura fait couler bien du sang et des larmes. P. Diddy et ses hommes de Bad Boy Records tenaient pour habitude de prétendre qu’ils contrôlaient tout New York. Mais alors qu’il s’y rend, en 1994, pour une session d’enregistrement en studio, Tupac Shakur est victime d’une fusillade dont il survit miraculeusement. Il ne peut s’empêcher de penser qu’à défaut d’avoir commandité son assassinat, des proches du label auraient pu le mettre en garde quant aux menaces sur sa personne. D’autant plus que The Notorious B.I.G. ne fera qu’attiser sa paranoïa à travers des charges lyricales qui font désormais date. A travers « Hit ‘Em Up », sorti en 1996, Tupac règle ses comptes avec une violence inouie. Sans le savoir, il produira le plus grand clash de l’histoire du rap, humiliant sans contour Biggie, la clique de Junior Mafia, mais aussi tous ses ennemis d’alors. Jamais Biggie ne réagira au diss track, comme pour laisser entrouverte la possibilité d’un appaisement. L’histoire retiendra malheureusement que les deux légendes du hip hop s’en iront de la même manière, c’est à dire par la violence lâche des balles.

50 CENTIn Da Club

02

En 2003, Le leader de G-Unit connaissait la plus grosse rotation sur MTV mais aussi sur le dancefloor avec ce beat magistrale signé Dré. Le flow n’est pas époustouflant et Les lyrics n’apportent rien de nouveau au paysage hip-hop. Mais 50 Cent fait parti de ces audacieux charismatiques qui, en célébrant la vie, nourrit l’idée que chaque jours de la vie sont comptés. Un classique irrésistible

6IX9INE Gummo

03


50 cent in da club

playlist hip hop black rob whoa

BLACK SHEEP – The Choice is Yours


A TRIBE CALLED QUEST Scenario

04


A$AP ROCKY Feat DRAKE & KENDRICK LAMARF**kin’ Problems

05


ARRESTED DEVELOPMENT People Everyday

06


BEATNUTS Watch Out Now

07


BLACK ROBWhoa

08

Black Rob n’était pas une star du Hip Hop. Sinon un bad boy crédible, Harlem street à 100%, et dont personne n’envierait les mésaventures. « Whoa ! » fut son seul miracle. Un banger publié en 2000, qu’aucune playlist hip hop sérieuse ne saurait occulter. Le MC new-yorkais à la voix rauque connaîtra alors une consécration presque inespérée avant de sombrer dans les abysses de l’alcool, de la drogue, des dettes, et de l’univers carcéral. Il meurt a 52 ans.


BLACK SHEEP The Choice is Yours

09


 BOBBY SHMURDA – Hot N*gga

playlist hip hop BUSTA RHYMES Feat SWIZZ BEATZ – Touch It (Dirty)

CHIEF KEEF – – Love Sosa


BOBBY SHMURDAHot N*gga

10

Trap Rap

BUSTA RHYMES Feat SWIZZ BEATZ Touch It (Dirty)

11

En 2006, le monstre sacré du Hip Hop tentait un re-lifting artistique après s’être inhabituellement absenté de la scène. Il s’entoure alors du producteur le plus en vue (un certain Dr Dré) ainsi que de pointures de haut standing qui lui permettront de signer l’album explosif « The Big Bang ». Explosif notamment grâce à un « Touch It » produit par Swizz Beatz. Un classique au beat basique, binaire, et en rupture avec toute idée de mélodie. Sur des basses lourdes à souhait, le sergent-général du Flipmode Squad déverse son flow nerveux, ses rimes assassines, tandis qu’un sample hypnotique de Daft Punk ponctue le refrain. Turn It Up!

CHIEF KEEF – Love Sosa

12


CJ Whoopty

13


CLIPSE Grindin’

14

Un vent de fraîcheur soufflait au cours de l’été 2002. Un beat indescriptible, ghetto à souhait mais jusque là inaudible à nos oreilles, allait changer notre perception du hip hop. Jusqu’ici, nous nous étions habitués à des productions US léchées. Soucieuses de mettre en avant les moyens mis en œuvre ou les innovations technologiques les plus avancées. Voilà que les Clipse, par l’entremise de Pharell Williams et sa de clique de The Neptune, nous laissent sur le carreau avec cet instru qui se limite à une percussion simpliste voire glaciale, ponctuée par des grosses caisse dont l’alchimie va faire toute la différence. Ce son est magique! Les lois conformistes du rap sont brisés. Derrière, le flow des frères Malice et Pusha T collent à merveille. Un bijou néoclassique qui a ouvert la voie à de nombreuses autres explorations sonores par la suite…

CYPRESS HILL I Wanna Get High

15


CLIPSE – Grindin’

playlist hip hop DMX – X Gon’ Give It To Ya

DR DRE ft. Snoop Dogg – Still D.R.E.


DA BEATMINERZ Feat LAST EMPERORMafia Don

16


DE LA SOUL Feat. THA ALKAHOLIKS AND XZIBITMy Writes

17

En 1991, le trio new-yorkais nous proposait l’euphorisant « A Roller Skating Jam Named Saturdays ». Deux ans plus tard, c’est accompagnés de Chaka Khan que nos compères démontrent l’étendue d’un talent hors mode et résolument détaché des clichés.

DJ KOOL Let Me Clear My Throat

18


DMX X Gon’ Give It To Ya

19


DR DRE ft. Snoop Dogg Still D.R.E.

20

La suite du fameux « Nuthin’ But a « G » Thang » dans lequel Snoop nous confiait en 1992:  » Just chill, ’til the next episode ». Depuis ce classique absolu, jamais nous n’aurions pu imaginer qu’un sample de David McCallum (« The Edge ») marquerait à tel point notre approche du West Side Rap. À priori, ce titre fait office de sesame afin d’espérer faire bouger les foules.

EMINEMWithout Me

21

Le talent de rappeur du « Real Slim Shady » vaut certainement bien plus qu’un hit aux allures parodiques. Mais c’est tellement bien produit et si efficace qu’on en redemanderait.

EPMD Da Joint

22


playlist hip hop ePMD – Da Joint

FU SCHNICKENS – La Schmoove

Playlist Hip Hop FUTURE ft. Drake – Life Is Good


FU SCHNICKENS La Schmoove

23

Hip Hop 1992.

FUTURE ft. DrakeLife Is Good

24

Depuis « Mask Off », le prince d’Atlanta nommé Future enchaîne les bangers sous codéine. Fort d’un égo surdimensionné et de punchlines criminelles, sa trap façonne le présent comme l’avenir du rap américain. Et qui de mieux placé que Drake, véritable icône de la génération streaming et expert en hymnes Tiktok, pour lui permettre de se hisser au sommet des sommets?! Il résulte de cette énième collaboration un « Life Is Good » de très bonne facture, et qui affole les compteurs de Youtube depuis un certain 10 janvier 2020…

GANG STARR Full Clip

25


GOODIE MOB Cell Therapy

26


GZA Feat RZA Liquid Swords

27


HOUSE OF PAIN Jump Around

28


GOODIE MOB – Cell Therapy

playlist hip hop GZA Feat RZA – Liquid Swords

Playlist Hip Hop KANYE WEST Feat JAMIE FOXX – Gold Digger


ICE CUBE It Was A Good Day

29


JAY-Z & KANYE WESTNiggas In Paris

30


G ► K

KANYE WEST Feat JAMIE FOXXGold Digger

31

Kanye West est un génie pleinement satisfait de l’image excentrique et parfois stupide que lui confèrent les médias. Ses déclarations ainsi que ses frasques dénotent avec des actes qui font pourtant montre d’une intelligence supérieure ainsi que d’un talent indéniable. Pour preuve, sa musique est un challenge que peu d’artistes ont su remporter. Celui de délivrer des productions commerciales, destinées à un large public, et qui s’imposent dans le temps. Une œuvre maîtrisée à la perfection, comme ce rap Bass « I Am A God » venu d’un autre monde. « Gold Digger », qui n’est autre qu’une reprise hip hop du mythique « I’ve got a woman » de Ray Charles aurait pu s’apparenter à un copie insipide remise au gout du jour. Il s’agit finalement d’un classique que le meilleur élève du Roc A Fella à su rendre parfaitement dansant et entraînant.

KRISS KROSS Jump

32


KRS ONE Step Into A World (Rapture’s Delight)

33


L ► N

LAURYN HILL Lost Ones

34


LIL WAYNE Feat STATICLollipop

35

Méga-star du hip-hop contemporain, Lil’ Wayne aime à dire qu’il en sera la référence ultime. Et il est évident que le potentiel de l’artiste est énorme. Mais derrière une assurance de tous les instants et un esprit aussi créatif que prolifique, une énigme demeure: sa consécration relève t-elle du génie ou de l’imposture? La question mérite d’être posée au regard de ses messages souvent loufoques voire ridicules. Aussi, on est tenté de se demander si sa sexualité ambiguë n’est au centre du flot d’éloges versés par de nombreux médias réfractaires au rap. Lesquels ont largement contribué au buzz d’un artiste sevré à l’auto-tune et au syrup, et particulièrement boulimique de featuring indigestes. Il n’en demeure pas moins que Lil’ Wayne a totalement survolé l’année 2008, en sortant notamment ce « Lollipop » très apprécié sur le dancefloor.

Playlist Hip Hop KRISS KROSS – Jump

LIL WAYNE Feat STATIC – Lollipop

M.O.P. – Ante Up


LORDS OF THE UNDERGROUND Tic Toc

36


M.O.P. Ante Up (Robbin’ Hoodz Theory Remix)

37

Probablement parmi le single le plus emblématique du duo de brooklin! Nous sommes en 2000 et « Ante Up » dynamite les dancefloors du monde entier. Un fait devenu assez rare pour être souligné: certes les textes n’étaient pas toujours bien glorieux mais il fut un temps où l’energie positive et l’ambiance d’un son pouvaient faire transpirer filles comme garçons sans nulle autre prétention. Un vrai classique East Coast!

MF DOOM (MADVILLAIN) Accordion

38


MIGOS Feat LIL UZI VERT Bad and Boujee

39


MISSY ELLIOT Work It

40

Nous avons privilégié « Work It » à l’incroyable « Get Ur Freak On » pour son côté intemporel. Missy Elliott, d’abord connue comme une chanteuse R’n’B multi-récompensée, s’est imposée dans le rap mainstream en allant toujours à contre-courant de ce que proposait le marché féminin. Mieux encore, elle aime se tourner en dérision et faire preuve d’un certain « je-m’en-foutisme » alors qu’elle incarne à elle seul le lien entre deux voire trois générations de la culture afro-americaine. « Work it » est un ode rythmique au désir sexuel. Timbaland y apporte sa patte géniale à la production. Des basses lourdes, des kicks efficaces qui dénotent avec ces barrissements d’élephants qui soulignent une auto-censure particulièrement créative.

MOS DEF Ms. Fat Booty

41


MF DOOM (MADVILLAIN) – Accordion

MISSY ELLIOT – Work It

NAS – Nas Is Like


MURS & SLUG Woman Tonight

42


NAS Nas Is Like

43

Sorti en 1999, l’album « I Am… » de Nasir Jones, Aka Nas, n’est clairement pas à la hauteur du premier et excellent Illmatic ou de « It was Written ». Le poète solo de Queensbridge semblait, en 1999, être trop submergé par le succès pour nous offrir une œuvre réellement marquée de sa géniale empreinte. Il est pourtant un ego-trip enflammé, produit par DJ Premier, et qui, à défaut de sauver les meubles, va se révéler être un hymne intemporel à la gloire de son auteur: « Nas is Like »! Un classique truffé de punchlines et de scratches exaltants, que tout amateur de bon beat inclura systématiquement dans sa playlist rap US années 90.

NELLY Feat KELLY ROWKLAND Dilemma

44

rap r&b

O ► R

OLD DIRTY BASTARD Shimmy Shimmy Ya

45


ONYX Slam

46

*

OUTKAST Ms. Jackson

47


NELLY Feat KELLY ROWKLAND – Dilemma

OUTKAST – Ms. Jackson playlist hip hop

PUBLIC ENNEMY – Can’t Truss It


POSITIVE K I Got A Man

48


PUBLIC ENNEMY Can’t Truss It

49


PUFF DADDY & THE FAMILY Victory

50


QUEEN LATIFAH U.N.I.T.Y

51


S ► Z

SNOOP DOGG Feat PHARELL Drop It Like Its Hot

52

Lointain semble le style G Funk qui a fait la réputation de Snoop ( . Le californien arbore, dans un XXIème siècle naissant, une posture artistique « pimpisée », autrement dit plus commerciale. Pour autant, ses productions restent soignées et parfaitement calibrées pour inonder les dancefloors monde entier. Le tubesque « Drop It Like It’s Hot » en atteste. Sur un beat experimental trahissant la patte artistique de The Neptune, Snoop met tout le monde d’accord avec l’assurance et le calme d’un vétéran du rap game. Un classique pour votre playlist Hip Hop, toute période confondue.

PUFF DADDY & THE FAMILY– Victory

SNOOP DOGG Feat PHARELL – Drop It Like Its Hot

playlist hip hop QUEEN LATIFAH – U.N.I.T.Y


THE FUGEES Killing Me Softly With His Song

53


THE GAME FT. LIL WAYNE My Life

54

The Game, 50 Cent – Hate It Or Love It

THE NOTORIOUS B.I.G. Big Poppa

55

Autre morceau notable: « Juicy ».

TRAVIS SCOTT Feat DRAKE Sicko Mode

56

Rap Awards 2020

WU TANG CLAN C.R.E.A.M.

57

A la fin des années 80, l’avènement du gangsta rap excite autant l’Amérique puritaine qu’il la fait trembler. C’est ainsi le sulfureux NWA de Dr Dré posera les fondations d’un empire, grâce à ses ventes record. Même hardcore et soumis à la censure, le rap est devenu un business juteux et une issue honorable pour le ghetto. Un certain RZA, entouré de son crew des bas-fonds de New-York, l’a bien compris. C’est dans un concept, imprégné de la mythologie asiatique, que va naître son groupe Wu Tang Clan en 1992. Lui et ses 8 maîtres shaolins aux regards de tueurs, bandanas vissés sur la tête, vont commettre un homicide sonore mémorable en sortant « Enter the Wu-Tang ». Le monde n’était pas prêt. Sur des beats devenus cultes, aussi sombres que minimalistes, les rappeurs du Wu Tang enchaînent des gunfights verbaux dont personne ne pourra jamais répondre. Probable, par ailleurs, que cette association de tireurs d’élite soit la meilleure qui ait jamais existé. D’autant plus qu’en solo, RZA, GZA, Method Man, Raekwon, Ghostface Killah, Masta Killa, Inspectah Dec, U-God, Cappadonna et Ol’ Dirty Bastard ont connu par la suite des carrières plus qu’honorables. « Enter the Wu-Tang » constitue à lui seul une playlist Hip Hop US hard tant il renferme d’incontournables classiques. Le titre « C.R.E.A.M. » offre, quant à lui, une lecture interessante de la vision du groupe. Ce dernier loue la nécessité d’avoir du cash. Mais pas pour flamber en mode racaille, sinon pour pour avoir un poid et de la considération au sein de la société. Le trafic de drogue n’est certainement pas la meilleur facon d’en gagner. Le labeur ainsi que la créativité étant les meilleurs alliés de la réelle fortune. En mettant son boom bap sur orbite, le Wu-Tang Clan le prouvera clairement par les actes.

YOUNG T & BUGSEY Feat HEADIE ONE Don’t Rush

57

Honneur au rap anglais qui révélait, en 2019, cette petite pépite teintée d’afro-swing.


Playlist Hip Hop

A voir également:

Poursuivre vers notre playlist Hip Hop Américain 2010 – 2020
Hip Hop US des années 90: 65 perles incontournables
50 classiques du Rap français des années 90
Les standards Dancehall/Ragga
Playlist R’n’B Old School

 




Playlist Hip Hop

Abstract Hip-Hop | Alternative Hip-Hop | East Coast | Dirty South | Gangsta Funk / G-Funk | Jazz Rap / Jazz Hop | Old school | Rap | New Soul | Crunk